Nightschool

Nightschool
Bien
reçue aux USA, Nightschool est la 1ère œuvre de l’auteur russo-canadienne Svetlana Chmakova à être traduite et publiée en France.
Nightschool est d’abord paru en épisodes dans le mensuel américain Yen Plus (une sorte de Jump à la sauce américaine). Il fut ensuite réuni et commercialisé en volumes entre 2009 et 2010 pour finalement arriver chez nous en 2011.
Nightschool est ce qu’on appelle un OEL Manga, c’est-à-dire : un Original English Language manga. Il se lit donc à l’occidentale, de gauche à droite.

Je suis tombée sur le tome 1 de ce manga par hasard et la simple vue de la couverture m’a fait grincer des dents. Pourquoi me direz-vous ? Ben regardez bien la couverture… C’est fait ? Bon, rien qui vous interpelle ?? M’enfin si… Raaah… Les mots : école + sorcière !! Ça ne vous évoque rien ?? Allez chercher un peu… Aaah bien, j’en vois au moins deux au fond de la classe dont les yeux viennent de s’éclairer… Ouiiii !! Bonne réponse : Harry Potter à l’école des sorciers.
Mais en fait j’avais tout faux !! Loin, très loin d’être un sous HP revu à la sauce BD, Nightschool se révèle une fois ouvert une bien jolie surprise.

Alex Treveney est une jeune sorcière qui vit avec sa grande sœur Sarah. Cette dernière est surveillante de nuit dans une école qui fonctionne à deux vitesses. Le jour, elle reçoit des élèves « normaux » et la nuit, elle reçoit des élèves disons… « différents ». Les deux populations ne se croisant jamais bien sûr.
Différents en quoi ? Eh bien la Nightschool dispense son enseignement à des vampires, des sorcier(e)s, des loups-garous et autres métamorphes et moultes créatures magiques. Sarah éduque aussi Alex à domicile car celle-ci ne supporte pas le contact avec les autres. Une nuit, Sarah disparaît, son souvenir s’efface de la mémoire des élèves, son image s’évapore des photos. Seule Alex ne l’oublie pas. Et sa sœur, ben elle y tient comme à la prunelle de ses yeux.
Accompagnée de son fidèle spectre, une créature tout ce qu’il y a de plus « kawaiii » !!! Je veux le même !!! … Hum pardon ! Je disais ? Ah oui, notre amie se lance à la recherche de Sarah et pour ce faire, elle se voit obligée de s’inscrire à la Nightschool pour pouvoir enquêter de l’intérieur.
A partir de là, sa route croisera celle de gens et d’organisations pour le moins étranges voire dangereux dont elle ne soupçonnait pas l’existence et sa vie se retrouvera vite en très grand péril.
J’arrête là !! Je ne vais pas tout raconter non plus hein ?

Alex : Une jeune fille solitaire qui cache un secret, un très lourd secret. En fait, elle est maudite… Mais je n’en dirais pas plus sauf que ça lui gâche bien la vie. Elle adore sa sœur qui est sa seule famille. Elle est opiniâtre, curieuse et n’hésite pas à mettre sa vie en danger lors de sa quête pour retrouver Sarah. On peut aussi dire que par moment, elle a un peu un sale caractère, si, si !!

Daemon : Chef d'un groupe de 8 personnes possédant des pouvoirs surnaturels, ils sont appelés les chasseurs. Ils protègent les gens normaux (les moldus en quelque sorte) des exactions des races démoniaques. Tout déviant, même ancien chasseur, sera exécuté.

Le professeur Roi : Fait régulièrement exploser les locaux dans lesquels il donne ses cours. Il fout la trouille à presque tous ses étudiants. Comme Daemon, il est très, très puissant et aussi très vieux… Même s'il ne le paraît pas. Daemon et lui se connaissent depuis des… siècles ! Ça calme pas vrai !
Tous les deux forment un duo efficace et impitoyable.

Les spectres : une sorte de « familier » qui ne s’attache pas à tous les sorciers. Celui d’Alex se montrera particulièrement précoce, démontrant que le niveau de celle-ci est bien plus puissant que son jeune âge ne le laisse paraître. Le passage où le professeur leur fait faire l’exercice de la cuillère et du verre d’eau m’a fait pleurer de rire… Je sais, un rien m’amuse !

Sans
être un chef d’œuvre du genre, la lecture de Nightschool est très plaisante, le graphisme est assez joli, jouant sur un beau noir et blanc qui apporte un plus au dessin. On retrouve quelques pages couleurs, très peu hélas, au gré des volumes. Le caractère des personnages, bien que relativement nombreux, est dans l’ensemble bien brossé. Des tâches d’humour bienvenues parsèment l’histoire. Sans ça elle serait assez sombre.

Mais car il en faut bien un (voire ici deux) : deux petits bémols :

1) le tome 4 qui torche la fin en deux temps trois mouvements. J’aurais aimé un peu plus de développement dans l’histoire. Ça m’a laissé un petit goût d’inachevé. Mais… Attendez … On me chuchote dans l’oreillette qu’il s’agirait [peut-être] de la fin d’un premier cycle… Ben si c’est vrai, à suivre ..???...
2) le prix : pas loin de 15€ le volume, ça fait cher quand même. A ce prix-là, on aurait pu avoir du 100% couleur…

Alex qui déprime et son spectre qui tente de lui apporter un peu de réconfort
, le 13.08.2013

Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Réagir Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Titre original Nightschool
1ère parution
Genre(s) Action, Fantastique & Mythe
Volume(s) 4
Auteur(s)
Éditeur Le Lombard
Site officiel www.svetlania.com
Recommander & partager
Personne n'a voté pour cet article sur Nightschool.
Rechercher un article
Acheter Nightschool
Nos heureux partenaires